Étude de la fertilité masculine

50% des problèmes de fertilité chez les couples hétérosexuels sont dûs au facteur masculin.

Notre unité d’andrologie est un élément clé de différenciation de notre centre. La figure d’un andrologue dans une unité de reproduction est fondamentale car elle améliore le taux de grossesse spontanée et la performance des techniques de procréation assistée.

  • Séminogramme cytomorphologiqueLe séminogramme cytomorphologique peut nous fournir des informations précieuses sur les attentes en matière de problèmes de fertilité et de pathologies des organes génitaux masculins. Le test du sperme est considéré comme une base et une étude initiale pour orienter la recherche sur l’infertilité masculine. La concentration, la mobilité, la vitalité, la survie et la morphologie (forme) des spermatozoïdes sont évaluées. Sont également appréciées la maturation des noyaux de sperme et les caractéristiques macroscopiques telles que l’apparence, la viscosité, la liquéfaction et le volume du sperme.
  • Test de capacitation de spermeLa sélection des spermatozoïdes consiste à nettoyer le plasma séminal, à éliminer la contamination des cellules autres que les spermatozoïdes et à former le sperme pour qu’il soit fertile et à évaluer son comportement en laboratoire. Le processus de diagnostic vise à adapter la technique de sélection idéale à chaque éjaculation.
    Au laboratoire Fertilab, nous disposons de plusieurs méthodes pour séparer le plus rapidement et le plus efficacement possible les spermatozoïdes du plasma séminal.
  • Culture et survie du spermeLa période d’évaluation de la survie et de la mobilité des spermatozoïdes 24 heures après l’éjaculation est un indicateur important de sa fonction et un prédicteur non exclusif de la fécondation des ovocytes (le faible taux de survie des spermatozoïdes à 24h est lié à un échec ou à une diminution du taux de fécondation ou de FIV. Un taux faible de survie peut également être associé à une fragilité accrue, souvent liée à la présence d’une forte concentration de spermatozoïdes apoptotiques (processus de vieillissement programmé conduisant à la mort) ou à la fragmentation de l’ADN.)
  • Fragmentation de l’ADN du spermeLa fragmentation de l’ADN dans les spermatozoïdes pourrait représenter un pourcentage élevé de cas d’infertilité non diagnostiquée. Cette fragmentation peut jouer un rôle majeur dans l’échec de la fécondation, dans l’arrêt du développement embryonnaire et dans les grossesses non évolutives. 25% des spermatozoïdes dont l’ADN est fragmenté détermine la probabilité de tomber enceinte par le biais d’une fertilisation par procréation naturelle ou assistée inférieure à 1%. Le sperme, comme toutes les cellules, tire ses nutriments des processus d’oxydation, qui lui permettent de conserver ses fonctions. Un excès d’oxydation produit des radicaux libres; ils provoquent un stress oxydatif qui endommage la membrane et par conséquent la fragmentation et la rupture de l’ADN du sperme. Plus le nombre de lésions est élevé, plus l’intégrité du matériel génétique est faible, plus il est possible de réduire les chances de fécondation et de grossesse évolutive. Il existe un certain nombre de facteurs et de conditions pouvant déclencher un stress oxydatif et un niveau élevé de fragmentation de l’ADN des spermatozoïdes réduisent donc leur capacité à fertiliser:
    • Exposition à des températures élevées
    • Augmentation de la température corporelle
    • Gonflement testiculaire
    • Dommages causés par la chimiothérapie et la radiothérapie
    • Dommages causés par une exposition à des substances toxiques (principalement la consommation de tabac à priser)
    • Présence de varicocèles (varices testiculaires)
    • Infections du tractus séminal
    • Stress
    • Troubles de sommeil
  • Sélection de spermatozoïdes par colonnes d’annexine de séparation magnétique (MACS)La présence d’un nombre élevé de spermatozoïdes dont la membrane plasmique est endommagée et l’ADN fragmenté a un impact négatif sur la fertilité. Par conséquent, pour disposer d’une méthode de filtration moléculaire efficace, les colonnes d’annexine de séparation magnétique V (MACS) capables de sélectionner les spermatozoïdes en bonne santé sont une révolution dans les traitements de fertilité. Spermatozoïdes en cours d’apoptose, phosphatidylsérine sont exposés (un phospholipide généralement présent dans le cytoplasme) à la surface de la cellule. La phosphatidylsérine a la capacité de se lier spécifiquement à l’annexine de protéine V. Nous déplaçons l’échantillon de sperme grâce à un champ magnétique dans lequel le sperme reste collé dans sa membrane contenant le métal, séparant le sperme endommagé du sain, qui sont libres et disponibles. L’utilisation d’une population de spermatozoïdes non apoptotiques avec une membrane intacte et un ADN non fragmenté peut optimiser les résultats des techniques de procréation assistée et devenir une alternative thérapeutique efficace en cas d’échec de la fécondation, d’un embryon de qualité faible, de fausses-couches répétées et / ou infertilité inexpliquée.
  • Échographie testiculaire (Doppler utrasound)L’échographie est un examen qui implique l’émission d’ultrasons par une sonde, réfléchie et renvoyée sous forme d’image. Les images sont obtenues en temps réel et permettent d’observer le mouvement des organes et le débit sanguin (Doppler). Effectuer une échographie testiculaire ne nécessite aucune préparation particulière. C’est le premier examen diagnostic que nous effectuons chez des patients souffrant de douleur et d’inflammation testiculaires, d’une masse palpable ou d’un traumatisme. L’échographie est également un examen obligatoire dans l’étude de la fertilité masculine, car elle nous permet d’évaluer immédiatement la présence de varicocèles, une atteinte des veines testiculaires souvent associées à des problèmes de fertilité.
  • VaricocèleLa varicocèle est la dilatation des veines du cordon spermatique qui drainent les testicules. Ceci peut représenter 40% des cas d’infertilité. Un inconfort testiculaire est associé. Le diagnostic repose sur un examen physique, bien que l’écho-Doppler soit utile, car elle détecte le flux sanguin veineux anormal associé à la varicocèle. Dans les cas asymptomatiques ou de faible grade, il est recommandé de traiter la varicocèle, car il a été prouvé qu’il y a une amélioration de la fertilité (techniques de reproduction à la fois spontanée et médicalement assistée). Une varicocèle est généralement traitée chirurgicalement. C’est une technique chirurgicale simple et ambulatoire réalisée sous anesthésie locale qui a un taux de réussite très élevé.
  • DéférentovesiculographieLa déférentovésiculographie est un examen contrasté dynamique du canal séminal, qui permet de diagnostiquer son obstruction . Il est indiqué dans les cas d’hypospermie (volume séminal faible) avec azoospermie et canal déférent palpable (signe d’une obstruction du canal éjaculatoire) ou lorsqu’un antécédent peut indiquer une possible obstruction déférentielle (chirurgie ingonale et scrotale, tuberculose génitale, etc.) La voie séminale peut être bloquée à n’importe quel niveau, de l’intratesticulaire de son segment au canal éjaculatoire introprostatique, en passant par l’épididyme, le canal déférent et les vésicules séminales. Le canal séminal peut être obstrué par une procédure inflammatoire, génétique, traumatique, néoplasique, iatrogène ou chirurgicale (vasectomie).
  • Biopsie testiculaireLa biopsie testiculaire est une intervention chirurgicale visant à extraire de petits fragments de tissu, que ce soit pour le diagnostic ou pour la production de sperme, dans les cas où elle ne peut pas permettre l’étude de l’éjaculat. La biopsie testiculaire est généralement réalisée pour rechercher la cause de l’infertilité masculine, lorsque le sperme suggère présence de problèmes de sécrétion (production de sperme) ou d’altérations génétiques. La biopsie testiculaire thérapeutique (techniques d’extraction chirurgicale du sperme): lorsqu’un homme produit du sperme, mais que ce soit par obstruction ou par un trouble génétique, il n’apparaît pas dans l’éjaculat, il est possible de l’obtenir par une intervention. Le retrait de l’épididyme est réalisé par le biais de la technique TABLE (Aspiration microchirurgicale des spermatozoïdes épididimaires); si nous obtenons la pulpe testiculaire, la technique s’appelle TESE (Testicular Sperm Extraction).
  • Études cytogénétiquesL’analyse chromosomique est utilisée dans le diagnostic d’un grand nombre de pathologies humaines. Les anomalies chromosomiques numériques et structurelles sont associées à différents aspects de la pathologie, y compris l’infertilité masculine.
  • Les problèmes de fertilité peuvent être dus à des altérations génétiques?Les hommes stériles peuvent présenter des anomalies d’accouplement ou de recombinaison des chromosomes méiotiques de la synapse et / ou des altérations des chromosomes du sperme résultant. Pour cette raison, les protocoles d’analyse de l’infertilité masculine incluent la cytogénétique de la méiose dans des échantillons de tissu testiculaire et / ou des études sur l’hybridation in situ en fluorescence (Test FISH) du sperme dans des échantillons de sperme. Il faut toujours étudier le caryotype et dans certains cas, il sera également nécessaire de dépister les microdélétions de chromosomes et la fibrose kystique.
  • Pouvons-nous connaître le gène responsable d’une maladie?Chaque jour augmente davantage le nombre de maladies causées par des anomalies génétiques. Dans certaines d’entre elles, vous pouvez identifier le gène modifié pour une identification ultérieure dans l’embryon (DPI) et sélectionner des embryons exempts d’altération pour assurer une progéniture saine, ne pouvant ni être atteinte ni transmettre la maladie concernée.

Nous recommandons d’effectuer des tests génétiques pour augmenter l’efficacité du traitement

POURQUOI FERTILAB?

  • PersonnalisationNous pensons que chaque cas est unique et, par conséquent, nous vous attribuons toujours le même gynécologue tout au long du processus afin d’établir une relation de confiance avec les patients.
  • RésultatsSur 10 patients qui viennent à Fertilab, 9 ont atteint leur objectif: un enfant en bonne santé à la maison. Nous créons des familles depuis plus de 20 ans.
  • Embryoscope+Notre système d’incubation d’embryons non invasif nous permet de visualiser leur évolution en temps réel sans les manipuler, de la fécondation au transfert.
  • Médecine artisanaleChez Fertilab nous sommes des artisans, nous n’avons pas de protocoles rigides, ils sont tous individuellement adaptés aux besoins médicaux et aux préférences de chaque personne.

TAUX DE GROSSESSE LORS DU PREMIER CYCLE

88%

Don d’ovocytes

53.3%

FIV avec vos propres ovocytes

Des questions sur ce dont vous avez besoin?

Demander un rendez-vous +34 93 241 14 14