La fécondation in Vitro (FIV) est la technique de reproduction assistée dans laquelle l’union des ovules et des spermatozoïdes se produit dans le laboratoire (de là son nom « in vitro ») pour arriver à obtenir des embryons qui seront transférés à l’utérus par la suite. Si la gestation es produite, elle évoluera de manière naturelle comme tout  autre grossesse.

L’embryon a besoin d’être incubé dans une atmosphère adéquate pour se développer (température, obscurité, osmolarité, pH et nutriments de nutriments essentiels). Dans le Laboratoire de Reproduction Assistée et Embryologie de Fertilab nous essayons que l’atmosphère soit la plus semblable possible à celle qui est reproduite dans les trompes de Fallope si la fécondation avait été « in vivo ». Au troisième jour, l’embryon, qui n’a pas commencé à se différencier, a d’habitude 8 cellules. Chaque cellule a la même information génétique et s’appelle pluripotentes. C’est à partir de ce moment que les embryons ont besoin d’autres substances et facteurs de croissance et c’est là le meilleur moment pour le transfert à l’utérus.

Normalement la FIV est accompagnée d’un traitement hormonal pour stimuler le développement de plus d’un ovule. De préférence, nous essayons d’obtenir la croissance de 8-10 follicules entre les deux ovaires. Ainsi les possibilités d’obtenir un embryon viable pour son implantation augmentent.

Stimulation hormonale

Le traitement de stimulation hormonale utilisé pour la FIV a besoin d’un dosage plus grand que dans le cas de l’insémination, puisqu’il s’agit d’obtenir une plus grande réponse ovarienne. Toutefois, un nombre excessif d’ovules peut aggraver le taux d’implantation embryonnaire, étant donné que l’hyper estrogène qui l’accompagne est nuisible pour la réceptivité de l’ l’endomètre. Par conséquent, l’objectif est d’obtenir un nombre intermédiaire d’ovules qui garantissent la fécondation et la sélection embryonnaire postérieure, mais qui ne nuisent pas l’implantation.

Une stimulation hormonale adéquate, convenablement personnalisée, contrôlée au moyen d’échographie et de niveaux plasmatiques d’œstradiol, sera clé pour le succès de la technique. Chez Fertilab, la patiente réalise le suivi toujours avec un mêmen gynécologue, nous adaptons la stimulation à chaque femme et à chaque cycle, en même temps que nous établissons une plus grande confiance et une communication entre les deux.

Récupération d'ovules : Ponction folliculaire transvaginale

La récupération d’ovules ou ponction folliculaire consiste à une procédure chirurgicale ambulatoire, qui est effectuée par voie vaginale et guidée par échographie. Pour réaliser la ponction folliculaire transvaginale nous utilisons à travers d’une sonde une guide par laquelle passera l’aiguille. Nous réalisons la ponction de chaque follicule ovarien, en aspirant le contenu liquide et l’ovule qui se trouve nageant dans son intérieur. Pendant le processus d’aspiration les tubes de collecte du liquide folliculaire est maintenu à température constante de 37ºC dans un bloc thermique.

Le processus dure entre 15 et 20 minutes et se réalise sous sédation anesthésique , ce qui permet le confort maximal et la sécurité de la patiente. Habituellement la récupération est rapide et le patient peut quitter la clinique 2-3 heures après. Le taux de complications est minimal.

La ponction folliculaire est réalisée en salle d’opération puisqu’elle a besoin des conditions de stérilité et de l’utilisation d’anesthésie.  Cependant, chez Fertilab, la salle chirurgique est d’utilisation exclusive pour la fertilité, obtenant ainsi une atmosphère saine et calme: un endroit privilégié et unique avec une atmosphère accueillante que nos patient remercient.

Une fois dans le laboratoire, les ovules sont récupérés, le couple devra laisser l’échantillon du sperme.

Laboratoire de FIV ICSI

À travers d’un microscope, les biologistes cherchent les ovules qui nagent à l’intérieur des follicules. Les ovules sont les cellules les plus grandes du corps humain et unis  aux cellules, il est facile d’observer. Ils sont lavés pour éliminer les hématies et sont gardés dans un  milieu de culture.

Nous sélectionnons les spermatozoïdes par la procédure de gradients et différentes densités. Un peu de spermatozoïdes sont nécessaires, mais de la meilleure qualité possible. C’est pourquoi, chez Fertilab nous insistons beaucoup sur cet aspect, nous conseillons de laisser l’échantillon avec peu de jours d’abstinence sexuelle, entre 2 et 3 jours (jamais plus de 3), puisque à mesure qu’augmentent les jours d’abstinence, la quantité de spermatozoïdes avec l’ADN fragmenté augmente.

Il existe deux techniques pour féconder les ovules:

Fécondation conventionnelle (FIV classique)

Nous incubons les ovules avec une concentration de spermatozoïdes mobiles de 200.000/ml pour qu’ils soient fécondés de manière spontanée et naturelle. Dans les cas de facteur masculin grave ou échec de fécondation dans un cycle de FIV préalable, nous n’effectuons pas cette technique et nous micro-injectons tous les ovules.

Micro-injection spermatique intracytoplasmique (ICSI)

Nous sélectionnons un spermatozoïde mobile pour chaque ovule mûr et au moyen d’une micropipette et des techniques de micromanipulation, nous le déposons dans le cytoplasme. Il est utilisé dans des facteurs masculins graves, quand la concentration de spermatozoïdes est faible ou bien ils ne présentent pas une mobilité adéquate.

Chez Fertilab, nous essayons, si c’est possible, de féconder les ovules avec les deux techniques pour obtenir plus de possibilités de succès.

Le jour suivant de la ponction nous pourrons évaluer combien d’ovules ont été fécondés correctement en observant la présente de pro-nucleus. Dans chaque pro-nucleus nous trouvons la moitié de l’information génétique de la femme et de l’homme. Un jour plus tard ils se seront divisés et nous pourrons évaluer la qualité embryonnaire. À l’heure actuelle, l’embryon devrait avoir 4 cellules. Au troisième jour de la ponction, les embryons devraient avoir 7-8 cellules. Les embryons sont classés selon le nombre de cellules, la fragmentation, le rythme de division, la présence de noyaux et autres paramètres, dans une échelle de 1 à 10 et une autre qui a quatre catégories (A, B, C et D). Plus la qualité embryonnaire  est grande, plus de possibilités d’implantation.

Développement embryonnaire et culture jusqu’au blastocyste

Transfert embryonnaire

Test de grossesse 

Avez-vous des questions?

Demandez une visite gratuite en remplissant le formulaire. Nous vous contacterons rapidement.

J’ai lu et j’accèpte les conditions légales*